Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil / Travailler au CPAS / Témoignages / Témoignage de Germaine De Villé
Actions sur le document

Témoignage de Germaine De Villé

Nom: Germaine De Villé
Job: ancien Receveur du CPAS
Durée de la carrière au CPAS : du 11 octobre 1972 au 30 juin 2015, soit près de 43 ans !

 

Madame De Villé, vous partez à la pension, une pension bien méritée, après une très belle carrière de près de 43 ans au CPAS. Nous aurions donc voulu garder quelques souvenirs de votre passage au CPAS.

 

Comment êtes-vous arrivée au CPAS ?

J’avais fait des études d’institutrice maternelle. J’ai terminé mes études en juin 72. Je cherchais du travail comme institutrice. Je n’avais pas encore trouvé, alors on m’a conseillé d’aller travailler au CPAS.

J’ai commencé à travailler au service Frais d’Entretien en octobre 1972. Au début, je n’avais pas de contrat de travail. On me payait une aide sociale. C’était un peu comme les contrats Article 60 d’aujourd’hui. Et puis en janvier 73, j’ai passé un examen de recrutement pour être rédacteur (ce qui équivaut au niveau C actuel). J’ai ensuite alors été nommée en septembre-octobre 73.

Au service Frais d’Entretien, on s’occupait de traiter les factures des hôpitaux et de vérifier la compétence territoriale du CPAS. Je faisais des recherches sur les dossiers de personnes dans des bacs à fiches et dans des listes électorales, c’est un peu comme le fonctionnement de la Banque Carrefour aujourd’hui, sauf qu’on le faisait manuellement.

Comment votre carrière a-t-elle ensuite évolué ? Quelles en ont été les grandes étapes ?

J’ai suivi des cours du soir en droit administratif pendant trois ans de 1973 à 1976 à l’Athénée Bordet. Une fois ce diplôme en poche, je suis devenue sous-chef de bureau, ce qui équivaut au niveau B actuellement. Puis j’ai gravi les échelons petit à petit pour finir directrice en 2004. Et en 2008, je suis devenue Receveur. C’est vrai que je suis fière de terminer ma carrière comme Receveur, mais j’ai aussi eu de la chance dans ma carrière. Il faut qu’il y ait des opportunités qui se présentent au bon moment.

Et donc vous terminez votre carrière en tant que Receveur, une des fonctions les plus élevées dans une administration. Un petit mot sur cette fonction.

Vous savez, j’ai toujours fait mon travail avec beaucoup de professionnalisme, à tous les postes que j’ai occupés. C’est vrai qu’on a de grandes responsabilités en tant que Receveur. Le Receveur doit gérer l’argent du CPAS et les sommes d’argent sont très importantes. Mais c’est un peu comme à la maison : il faut effectuer les paiements, vérifier que l’argent qui doit rentrer rentre bien, etc.

Etre devenue Receveur est surtout une satisfaction personnelle, mais tous les agents sont importants pour assurer le bon fonctionnement de l’administration.

À quoi faut-il surtout être attentif dans son travail ? Que donneriez-vous comme conseils aux jeunes qui démarrent leur carrière ?

Il faut avoir envie de travailler, de faire du bon boulot, d’être responsable de ce qu’on fait, de travailler avec professionnalisme. Il faut aussi donner du sens à ce qu’on fait, rendre son travail intéressant même si parfois ça peut paraître répétitif, bien comprendre ce que l’on fait et s’auto-motiver. Le respect des autres est aussi important.

Quels sont les souvenirs marquants de votre carrière au CPAS ?

En 1972, il y avait 400 usagers au CPAS et on était 20-30 employés, sans tenir compte de la maison de repos. Il n’y avait à l’époque que deux assistantes sociales. Quelle différence avec aujourd’hui où nous sommes plus de 950 membres du personnel, travailleurs Article 60 y compris, avec près de 6000 usagers !

Il y a 40 ans, on boulottait beaucoup, mais on savait aussi s’amuser. On avait 1h30 de pause de midi, du coup on en profitait pour aller au resto ou faire d’autres choses. C’est sur le temps de midi que j’ai appris à faire de la couture !

Et puis, début janvier, il y avait le bal du Bourgmestre après le travail. Alors on allait dans les toilettes pour mettre notre robe de soirée et se maquiller. Et au bal, on dansait comme des fous toute la nuit.

Pour conclure, avez-vous encore une anecdote particulière à partager ?

Ben oui, figurez-vous que cette semaine, j’ai dû faire les poubelles ! En fait, j’ai fait du tri vu mon départ imminent et j’ai jeté tous mes anciens dossiers de l’époque où j’étais directrice aux « Frais d’Entretien ». Et voilà que le lendemain, on m’a redemandé des documents de l’époque que personne ne retrouvait dans l’administration. Du coup, on a dû aller rechercher mes anciens documents dans les poubelles. Et oui, on fait de tout comme Receveur…

© CPAS de Molenbeek-Saint-Jean - Rue Alphonse Vandenpeereboom 14 - 1080 Bruxelles
Tel.: 02/412.53.11 - E-mail: cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisnet.be

Created and hosted by CIRB - Disclaimer